Tatouage

Comme beaucoup d’entre vous le savent je ne suis pas du genre à exposer mes points de vues, ma vie personnelle ou à écrire de longs textes pour expliquer mes idées. Mais après plusieurs échos me revenant aux oreilles en convention, sur apparement les opinions que j’aurai sur le tattoo qui sont totalement fausses, il est important pour moi aujourd’hui de clarifier mes pensées et mes positions sur le milieu du tatouage en France.

 

Mon opinion sur le tatouage.

Discutant très ouvertement de mes point de vue sur cette profession avec mes clients ou avec les gens que j’ai la chance de rencontrer dans ce milieu, Je défend vraiment le côté artistique du tatouage. Pour moi le fait que le support soit de la peau ne change rien au fait que cela reste de la peinture et une expression artistique de la personne le réalisant. Mais je continue quand meme de penser que tout tatoueur n’est pas artiste. La démarche de la personne le réalisant et aussi un minimum la technique et le resultat final (Cicatrisé, même si on a tous eu des surprises à un moment ou à un autre)sont les critéres. Comme beaucoup le savent, dans l’art une peinture de Michelange peut etre considéré comme une pièce d’art tout comme un trait au milieu d’une toile avec sa signification peut l’être aussi. Mais la où le tatouage devient une vrai profession uniquement technique c’est quand le tatoueur réalise simplement des flashs ou des lettrages non realisés par lui même.

Moi même voyant le photoréalisme pur comme une performance, qui me fascine plus qu’un art, j’essaye comme je peux à ma manière de le rendre artistique en essayant toujours de rajouter des éléments et en tentant de repousser mes limites à chaque pièce. Je ne me dis pas Artiste, car je pense qu’être artiste c’est dévouer tout sa vie à un art, et je pense être trop jeune encore pour me proclamer sous cette banière. Mais j’essaye de réaliser un parcours qui un jour me permettra de me présenter simplement en temps qu’artiste et non pas « Artiste tatoueur ». A mon niveau et due a mon jeune âge dans ce milieu, je pense que c’est au gens de faire leur propre jugement sur mon travail et de voir s’il mérite d’être dit artistique ou non.

Mais je defend le fait que l’art est évidemmentprésent dans le tatouage, comme dans le travail d’artistes que j’admire : Matteo Pasqualin, Ad Pancho, Dmitryi Samohin, Sivak, Noa Yanni, Volko and Simone, le studio Tattoo temple et bien d’autres…

Je pense aussi que la profession perd de sa crédibilité car beaucoup de gens se lancent dans le tattoo sans même se sentir concerné par les dégats qu’ils peuvent engendrer en attaquant trop vite ou en ouvrant une boutique trop rapidement. Un apprentissage, ou une formation autodidacte plus longue, et la patience en sont les clefs. Aujourd’hui des artistes font des seminaires, ce qui est une chance pour apprendre. Tout artiste que j’ai pu rencontrer dans ma jeune carrière, que ce soit dans le tattoo, la musique, l’écriture le disent : tu n’arrétes jamais d’apprendre. Beaucoup sont attirés par cette image du tatoueur cool, populaire et aisé, mais ce sont, a mon avis, de mauvaises raisons.

Je ne defends aucune formation officielle que ce soit moi ou mon père, mais la mise en place d’un controle de qualité et de technique serait quelques chose d’important. Mais ceci n’est pas mon combat. Une fois de plus je me sens obligé de m’expliquer et je me retiendrai bien de le faire encore car la seul chose qui m’intéresse est de me surpasser dans mon travail et de rencontrer des gens avec la meme mentalité, essayer de repousser mes propres limites, et de faire de belles pièces pour des gens passionnés par L’ART du tatouage.

 

 

 

Les clans du tatouage.

Je trouve dommage qu’aujourdhui je me retrouve, avec d’autres artiste dans des situations où nous sommes obligés d’avoir des pensées politiques sur ce métier. Personnellement je ne cherche pas à avoir d’avis politiques, jai déjà pu en discuter avec les gens concernés, qui m’ont mit dans ces histoires alors que la seule chose que je cherche est de m’exprimer à travers mon travail. Beaucoup de gens pense que je suis relié a cette politique du tatouage, car mon père a mis les main dedans pendant le problème des encres. La seule chose que j’ai à dire sur ce sujet, c’est que mon père, dont je suis fier, voulait simplement aider une communauté et vous pensez bien qu’il ne connait pas les histoires qu’il peut y avoir dans le milieu, il voulait tout simplement aider.

De mon côté je ne veux pas prendre de parti, je souhaite rester neutre, comme j’ai pu l’expliquer a pas mal de gens par le passé se faisant de fausses idées a mon encontre.

J’ai pu vous expliquer au dessus mes points de vue sur la profession.

Je n’ai aussi aucune raison de détester qui que se soit dans ce milieu, car je n’ai jamais été touché personnellement. Ces histoires ne me regarde pas, et ne sont pas les miennes. La seul chose qui m’interesse niveau humain sont mes amis, ma famille et les gens voulant travailler avec moi.

 

Conventions.

J’entend beaucoup parler des conventions. On m’a reproché par le passé d’aller dans certaines conventions soit disant pour supporter certaines idées ou personnes. Comment faire comprendre que des personnes n’ont pas d’arrières pensées? Jusqu’à aujourdhui je suis allé dans des conventions soit par rapport aux villes dans lesquelles elles ont lieu, soit pour la bonne humeur reignant sur l’événement, car le but est de passer un bon moment et pas de défendre une opinion politique. Je ne suis pas un des plus bavards et je suis très tête en l’air, je ne suis pas du genre a essayer de parler à tout le monde ou à chercher à devenir le plus populaire mais simplement de faire de mon mieux en convention pour les clients. Je ne suis pas non plus interessé par les compétitions de tatouage, ne voulant pas avoir l’image du tatoueur cherchant à tout prix à faire parler de lui. En conclusion sur ce sujet, comprennez que je vais dans des conventions pour tatouer et pour passer un bon moment mais pas pour supporter des idées et des opinions.

La seul chose que je trouve incorrecte est de voir des gens copier clairement certain details que je met dans mes pièces ou de copier d’autres personnes. Certains artistes ne se cachent pas non plus de recopier ouvertement des pièces. Ceci est un problempe mais malheureusement il serait difficile de mettre des droit d’auteurs sur du réalisme, du réalisme graphique ou tout travail sur la peau des gens.

 

En conclusion, la seul chose qui m’interesse est le tatouage et de faire de mon mieu. Je n’ai pas d’opinion et je suis juste heureux de partager, de faire des conventions et de me developper sans aucune arrière pensée.

 

Merci pour avoir prit le temps de lire cette longue mise au point que je me serai bien retenu d’écrire. Je pense avoir tout dit.

 

Tom